L'activité masticatoire

Dernière mise à jour : 20 févr. 2020

L’activité masticatoire est l’une des plus importantes pour le chien et en plus, elle est très énergivore. Elle ne vous demande pas beaucoup de préparation pour, excuser mon expression, avoir la sainte paix lorsque vous devez vaguer à vos occupations d’humain. Nous devons nous l’avouer, il nous arrive tous de manquer de temps ou de motivation pour permettre à nos chiens de bouger. Et à l’inverse, miser exclusivement sur l’activité physique ne comble pas tous les besoins de nos compagnons. Pensez-vous sérieusement que mes Alaskan seront fatigués après 10 km de course dans la neige ? Nous pouvons entrainer le type Alaskan pour des longues distances dans des conditions difficiles. Alors, je peux toujours espérer les épuiser en les amenant courir tous les jours. Au contraire, je vais en faire des athlètes ! Certes, ils doivent faire de l’exercice physique, c’est une autre activité essentielle au bien-être, mais trouver un équilibre c'est idéal !

L'image du chien et son os fait le tour du monde, ce n'est pas une légende. Tous les chiens aiment gruger à un certain niveau. Une heure d’activité masticatoire cumulée dans la journée de votre partenaire canin = environ 3 heures de dépense en énergie. Oui, 3 heures ! Pas pour rien que les jouets interactifs ont la cote dans les boutiques pour animaux de compagnie. Le chien doit travailler pour sa nourriture et il a du plaisir à le faire. Certains chiens ne démontrent pas d’intérêt pour certaines activités ou ils se découragent rapidement. C’est normal chez les chiens qui n’ont pas été habitués, stimulés ou qui sont en perte d’enthousiasme. Il faut commencer avec des activités qui ont un niveau de difficulté facile et on augmente progressivement l'intensité. Sinon, vous aurez beau investir dans une tonne de jouets, ils deviendront des décorations de plancher. De plus, si le chien doit résoudre un problème pour avoir accès à sa nourriture, l’activité sera encore plus énergivore, car nous entrons dans l'activité ludique. Activité qui est la plus énergivore chez le chien qui doit trouver une solution.

Il existe un vaste choix de jouets, de trucs afin de maximiser les activités selon les besoins de votre chien. Pourtant, il n’est pas nécessaire de mettre tout votre budget dans l’achat de jouets. Voici des astuces pour vous en sortir :


La recherche de nourriture ou de jouets

S’il y a bien une activité que j’adore et qui a sauvé bon nombre de ménages canin-humain, c’est la recherche de nourriture. Nos chiens mangent souvent trop, trop vite et ont parfois de la nourriture à volonté dans un bol. Les croquettes y sont déposées et ingérées en quelques minutes. Dans le cas contraire, il y a des chiens qui prennent toute la journée pour manger. Ils semblent dépressifs et pris dans leur inactivité et désintérêt. Ils manquent simplement de stimulation. Cette activité est simple et comporte différents niveaux de difficulté et de variantes.


Apprendre au chien à faire l’association avec le mot cherche !

1- Laissez tomber une croquette ou gâterie devant votre chien. Dès qu’il renifle pour la récupérer, dites : cherche !

2- Répétez l’exercice une dizaine de fois en laissant tomber une croquette ou gâterie toujours plus loin et ensuite derrière un meuble, dans une autre pièce, cachée sous un jouet… et dites toujours le mot cherche dès que le chien renifle pour récupérer la nourriture.

3- Faites une vérification de l’apprentissage de votre chien. Cachez des croquettes dans une pièce sans que votre chien y soit. Amenez-le dans la pièce et dites-lui : cherche !

4- Répétez l’exercice en augmentant progressivement le niveau de difficulté : nourriture dans un jouet, dehors, en hauteur…


Recherche à l'extérieur

En premier lieu, faites sentir la portion de croquettes à votre chien, ouvrez la porte patio et lancez la nourriture dans votre cour. Que fera votre chien ? Il va se mettre à chercher les croquettes, utiliser son flair pour trouver les petits morceaux. Alors, vous pouvez laisser pousser un peu le gazon et laisser de la neige dans votre cour. Ça augmente le niveau de difficulté. Bein certainement, cette activité ne convient à tous les types de chiens durant l'hiver.


Creuse et cherche

Votre chien aime creuser et vous fait un travail d’excavation ? Vous pouvez l’entrainer à creuser à un seul endroit.

C’est assez simple, prévoyez un bac à sable pour enfant et choisissez du sable ou un mélange terre et sable. Cachez les jouets préférés de votre chien dans le bac, son kong avec nourriture pour stimuler votre chien à chercher, creuser toujours au même endroit. L'hiver, profitez de la neige pour y cacher ses jouets, sa nourriture, son os...


Prévenez l'obésité canine

Beaucoup de chiens vivent avec un surplus de poids considérable. Beaucoup de chiens ne vivent que pour manger, mais ce n’est pas réaliste ni sain pour leur santé. Un chien bien équilibré ne cherchera pas toujours à demander de la nourriture, comme l’humain, certains passent leurs émotions en avalant une quantité phénoménale de bouffe. Permettre à votre chien de manger plus lentement en lui proposant différentes activités lui évitera d’avaler tout rond ainsi qu’ingérer une trop grande quantité de nourriture. De plus, ça lui permettra de rediriger son énergie sur une activité saine : gruger et travailler pour obtenir sa nourriture. Intégrez une routine vous aidera à mieux gérer l’alimentation de votre chien. Utilisez la portion journalière de votre chien pour le faire travailler. Si vous utilisez des gâteries pour le stimuler, ajuster la quantité de nourriture de votre chien et choisissez la gâterie en conséquence. Pas besoin d'investir dans une tonne de sortes de gâteries, mais l'idéal est de varier (3-5 types suffisent normalement selon ce que vous voulez travailler). Préconisez des gâteries saines et naturelles. Si vous avez un désydrateur, un univers d'options s'ouvrent à vous : récupérer la peau de saumon, poitrine de poulet, foie de boeuf, saucisse pour l'entrainement, certains légumes, coeur de poulet...