Bien débuter en canicross - Parlons chien !

Mis à jour : févr. 20

Partie 1


Le canicross est une discipline en sport canin attelé qui relie le chien et son humain dans la même foulée. C’est un sport complet qui demande au chien de la constance en plus d’être une activité très ludique. Tous les chiens peuvent courir en canicross à quelques exceptions près et il en va de même pour l’humain. Il n’est pas nécessaire d’être un athlète ni un coureur, comme il n’est pas nécessaire d’avoir un husky d’une lignée de champions. Toutefois, mieux vaut être préparé afin de prévenir les blessures ainsi que de perdre la motivation. Si tous les chiens aiment courir, courir atteler à un harnais pour y tirer quelqu’un de plus lourd, quelqu’un de moins rapide que soi peut générer des frustrations et même souvent des accidents.


En plus de 9 ans de pratique des sports attelés et plus de 5 ans en tant que formatrice, j’ai coaché plus de 400 personnes, que ça soit en groupe ou en cours privés, allant du débutant au compétitif de haut niveau. Malgré l’évolution de mes techniques d’apprentissages et celles du sport, les mêmes questions reviennent et les réponses n’ont pas tant évolué. Nous trouvons encore difficilement accès à des informations ou ces dernières sont parfois contradictoires selon le milieu de la pratique. Afin de vous aider à bien débuter en canicross, voici des réponses aux questions que je vois fréquemment passer sur les réseaux sociaux ou lors de mes formations. Vous pourrez observer que la majorité des réponses sont longues, car il y a plusieurs variables à prendre en considération puisque nous travaillons avec le chien, avec du vivant.


1- À quel âge mon chien peut débuter le canicross ?

8 mois

Un chien arrive à maturité musculosquelettique vers l’âge de 2 ans, c’est la moyenne selon l’ensemble des races. Beaucoup de gens ont de la difficulté à faire la distinction entre faire courir le chien en canicross vs bikejoring ou même le traineau. Si nous voulons respecter la morphologie et le développement du chien, je vous recommande d’attendre que votre chien soit âgé d’un moins 8 mois. Rien ne vous empêche de commencer à le désensibiliser au port du harnais ainsi qu'à lui apprendre certaines instructions de base à la marche, mais la traction n'est pas recommandée. Apprenez à vous connaitre, jouez et bâtissez une relation solide. 8 mois, ça passe vite !


Pour les sports qui demandent une pleine extension des membres (cadence en sprint) et la traction d’une charge, il est préférable d’atteler à partir de 18 – 24 mois. Encore là, je ne vais jamais atteler en bikejoring un chien de 2 ans qui n’a pas une base en canicross ou la condition physique pour le faire. De même que je ne vais pas entrainer un chien sur 10 km lors de sa première sortie en canicross.


2- Est-ce qu’un chien de petite taille peut pratiquer le canicross ?

Oui

Tous les types de chiens peuvent pratiquer le canicross. Tout va dépendre de leur condition physique ou historique médicale s’il y a lieu.


3- Quelle distance pourra parcourir mon chien lors de nos entrainements ?

Entre 100 mètres et 20-30-40 km

Il y a plusieurs variables à prendre en considération : âge/race/poids du chien, motivation et constance du chien, niveau du canicoureur, terrain de jeu et température, entrainement pour le plaisir ou aspect compétition. Bien que les chiens aiment et peuvent courir normalement sur de bonnes distances, ce qui les épuisera n’est pas tant l’effort physique, mais l’effort ludique qui entoure le canicross. Le chien sera toujours plus fort et plus rapide que l’humain, mais le travail des distractions sera plus énergivore que la course. Encore là, je ne vais pas suggérer le même programme d’entrainement à une personne qui vise le Championnat du monde vs une remise en forme. Tout va dépendre de vos attentes envers votre partenaire canin et vous-même. Malgré tout il faut être honnête envers soi-même et son chien, tout se fait progressivement. Il est préférable de miser au départ sur des intervalles en canicross pour garder la motivation et la constance se son chien, que de terminer un entrainement de 5 km avec un chien qui fait l’autruche en reniflant partout.



4- Comment faire pour que mon chien arrête de renifler partout ?

Il faut conditionner la motion de traction, encourager la constance et permettre au chien d’explorer.

Le chien ne va pas apprendre par lui-même à tirer droit, tourner sur demande, ne pas courir après les écureuils, nous devons lui apprendre. Certains ont plus de potentiel que d’autres selon leur tempérament, mais il faut prendre en considération qu’il s’agit d’un travail d’équipe et comme dans toute bonne équipe, vous devrez y instaurer un moyen de communication.

Commencer par lui apprendre à bien se positionner dans son harnais et conditionner la traction. Dans un premier temps, utiliser toujours le même parcours. Préconisez un parcours étroit sur une courte distance, comme un sentier en boucle en forêt ou dans un parc avec peu de distractions. Avant de vous y aventurer en canicross, permettez à votre chien d’aller explorer en laisse son nouveau terrain de jeu, d’aller prendre ses informations sur son environnement. L’odorat est très puissant et important chez le chien, qui découvre son environnement majoritairement avec son museau, les phéromones qui se retrouvent sur son passage. De plus, s’il doit éliminer, il y a de fortes chances qu’il le fasse durant cette période d’exploration.


5- Est-ce que ça prend un équipement spécial ?

Oh que oui !

Vous aurez besoin d’un harnais de traction pour votre chien, une ceinture pour vous et une ligne type bungee de la bonne longueur pour vous relier tous les deux. Le coût moyen pour un bon équipement est de 150$ avant les taxes.

Le choix et l’ajustement de l’équipement sont une priorité. Il y a beaucoup de blessures que nous pouvons éviter en optant pour un harnais bien adapté. De votre côté, la ceinture doit vous apporter soutien, stabilité et flexibilité. De nos jours, nous avons la chance de compter sur l’expertise de compagnies spécialisées dans le domaine comme Winterson Sports par exemple. Au-delà de la beauté des équipements et des choix de couleurs, le harnais doit être comme une seconde peau pour votre chien et être parfaitement adapté à sa morphologie. Évitez les harnais de marche qui ont pour fonction de limiter la force de traction et déstabiliseront votre chien. L’investissement en vaut vraiment le coût, en plus d’avoir acheté un produit fait au Québec !




6- Est-ce que mon chien peut courir sur l'asphalte ?

Oui et non.

Bien des canicoureurs prétendent que l’asphalte est une surface très abrasive pour les coussinets ou nocive à cause de l’impact sur les articulations. Ces informations ne sont pas tout à fait exactes. Certes, courir sur l’asphalte lorsqu’il fait chaud comporte des risques de brûlures aux coussinets, mais ce qui est rarement dit, c’est que lorsqu’il fait trop chaud pour courir sur l’asphalte, il fait trop chaud pour votre chien point final. Le chien ne va pas évacuer la chaleur de la même façon qu’un humain. Au-delà de 20 degrés, les risques de coups de chaleur sont plus élevés. Je vous recommande fortement la lecture de mon article sur le sujet :

Prévention du coup de chaleur chez le chien


Également, plusieurs chiens ont les coussinets plus sensibles que d’autres. Sachez que vous pouvez toujours lui faire porter des chaussons de musher afin de protéger les coussinets de votre partenaire canin, et ce hiver comme été. À mon avis, la surface la plus abrasive selon mon expérience c’est la poussière de roche, car de petites roches peuvent entrer dans les coussinets ou irriter ces derniers. Dans tous les cas, un entretien et une vérification régulière des coussinets doivent se faire afin de prévenir les blessures. Voici un autre de mes articles sur le sujet :

Soins des pattes du chien l’hiver


Concernant les articulations du chien, il en va de même chez tous les coureurs. Si vous êtes un coureur de sentier et que vous décidez un jour d’aller courir sur l’asphalte, sachez que vos muscles, vos stabilisateurs ne travailleront pas de la même manière et ce n'est pas relié à la dureté du sol. Mieux vaut réduire votre distance. Il en va de même pour le chien. Tout est une question d’habitude et de respect des capacités d’adaptations de votre animal. En terminant, une blessure peut arriver chez n’importe quel chien, même le plus en forme. Votre vétérinaire est le meilleur placé afin de vous informer sur les prédispositions génétiques, l'état de santé ainsi que sur les risques. Sachez qu’un rendez-vous annuel chez un vétérinaire spécialisé en ostéopathie est une excellente option afin de prévenir les problèmes à court et moyen terme.

Voici les coordonnées d’une vétérinaire ostéopathe très connue dans le milieu des sports canins :

http://www.drejuliebeaubienmv.com/


Pour ma part, s’il y a un sport qui ne ment pas sur nos capacités physiques et mentales, c’est bien le canicross, car le chien sera toujours plus rapide et plus fort que l’humain. Il faut connaître parfaitement son partenaire de course afin de mieux anticiper ses réactions ainsi que le terrain qui se dérobe sous nos pas. Il ne suffit pas de courir attelé au chien, mais d’apprendre à bien courir avec le chien. C’est un sport complet qui nous transporte, canin et humain, en symbiose dans la course comme dans notre relation.


Vivez l’Aventure AniMush !

637 vues

CONTACTEZ-NOUS!

AniMush_edited_edited.jpg
  • Pinterest - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
info@animush.com | 438.494.MUSH (6874)

©2018 AniMush - Tous les droits réservés